Vibrations encrées avec l’Afrique

Cette après-midi nous sommes allés sur les traces de Kirikou et de son papa Michel Ocelot, afin de faire un détour en Afrique.

Utilisant des couleurs chatoyantes, nous avons explorés les possibles de l’encre avec des techniques comme le lavis, la réserve avec du drawing gum, l’absorption avec du sel ou du sopalin, des projections avec des brosses à dents…

A l’aide d’une bibliothèque de motifs africains nous avons enfin fait des dessins avec des rehauts de peinture blanche ou des ombres avec de l’encre noire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s